2018/01 PROJET COLLEGE. La provence

Atelier Cine Passion - Velaux

Atelier Ciné Passion-Velaux toujours tourné vers les actions socio-éducatives a engagé une nouvelle
fois une réalisation avec le collège Roquepertuse de Velaux. C’est toujours avec un égal plaisir que
ces jeunes nous embarquent dans leur monde. En phase totale avec le thème culturel de Velaux,
JanouB a initié avec eux l’écriture d’un scénario, « le tunnel aux mille mondes ». Parfaitement
mobilisés par leur professeur de français, Mme Chamahian, les élèves de 5ème 7 ont mis en
marche le mode réalisation de ce court métrage.
Il ne suffit pas d’imaginer, il faut aussi mettre en œuvre. Forcément à ce niveau là, on discute ferme.
Mais toujours, les élèves proposent la solution finale du « comment on va faire ça ! » C’est ce que
nous aimons particulièrement dans ce projet,. Les professeurs respectent les choix des élèves ; le
respect du à leur imaginaire et à leur esprit créatif.
On ne recule devant rien à 15 ans. Et nous autres de l’atelier, on fonce avec eux avec un peu plus de
modération. C’est ce qui fait la richesse de nos échanges et de nos fous rires. Ne vous y trompez
pas, malgré l’excellente ambiance de travail, nous restons dans un cadre de projet pédagogique.
L’application et la concentration sont de rigueur.
Une équipe technique « jeunes » s’est mise en place, d’assistants cadreurs, de preneurs de son, de
scriptes, d’assistants réalisateurs, de chef de plateau, de making of... Nous comptons bien leur
laisser les commandes du pilotage d’images au moment du tournage.
La matinée de « casting » du lundi 15 janvier a largement démontré que nous pouvons compter sur
cette joyeuse équipe. Encadrés par Patrick Davis, Laurent Becker, Daniel Lambert, Sabine Mohbat
et JanouB, de l’Atelier Ciné Passion, de Mme Chamahian, Mme Fasmayoux, Mme Fournier-Karp
et Mr Satory, les professeurs du collège, ce sont des belles équipes de jeunes gens et de jeunes filles
avec lesquels nous avons travaillé.
L’Atelier Ciné Passion de Velaux, fière de son équipe, lance des défis techniques et les assume.
JB